Service orthopédique et traumatologique d’Avranches

Pôle membre inférieur (pathologie dégénérative, traumatologie, pathologie et traumatologie du sportif ) : Dr P. FAURE, Dr B. ROPARTZ, Dr C. SABATIER

Dr Pascal FAURE

 Docteur Pascal FAURE

Chirurgie orthopédique et traumatologique

Chirurgie de la hanche et du genou

Chirurgie du pied et de la cheville *(onglet détail site internet)

Traumatologie des membres

Né le 23/03/69 à Clermont-Ferrand

Maitrise des Sciences biologiques et médicales ( Anatomie)

Ancien interne des hôpitaux de Clermont-Ferrand

Ancien assistant des hôpitaux de Clermont-Ferrand

Ancien chef de clinique de la faculté de Clermont-Ferrand

Ancien Praticien Hospitalier de l’Hôpital d’Avranches-Granville

DIU d’arthroscopie

DIU de chirurgie du pied et de la cheville

Membre de la SOFCOT ( Société française de chirurgie orthopédique et traumatologique), du GECO ( Groupe d’étude en chirurgie osseuse , sous- groupe Talus  pied et cheville) et de l’AFCP ( Association française de chirurgie du pied et de la cheville)

Conventionné secteur 2

Consultations : Polyclinique de la Baie : Tel : 02 33 68 60 07

Dr Pascal FAURE: Chirurgie de la hanche

CHIRURGIE DE LA HANCHE

PROTHESE TOTALE DE LA HANCHE

Les indications sont la coxarthrose évoluée, la nécrose de hanche, les rhumatismes inflammatoires.

J’utilise la voie d’abord postérieure dans sa forme mini-invasive chaque fois que cela est possible ( limites : obésité) qui respecte au mieux la musculature de la hanche et permet de s’agrandir en cas de difficulté . Cette voie postérieure peut également être utilisée dans les reprises chirurgicales de prothèse de hanche.Le plus souvent, je ne mets pas de drainage ce qui facilite la déambulation et la mobilisation du patient.

L’anesthésie est générale ou loco-régionale (rachianesthésie) complétée par une infiltration locale de la voie d’abord .Tout cela permet une récupération plus rapide de l’autonomie du patient autorisant souvent un  retour précoce au domicile (dès le 3ème jour post-opératoire et on envisage l’ambulatoire).

Le patient marche au départ avec des cannes anglaises qui seront abandonnées dès que ce dernier se sent à l’aise. Toutes les consignes d’éducation post-opératoires lui sont données par le kinésithérapeute pendant le séjour si bien que la plupart du temps il n’est pas nécessaire de poursuivre de rééducation à la sortie.

Ci-dessous cicatrice de mini-abord postérieur à 2 mois

Hanche Dr Faure                                        Radio hanche Dr Faure  Radio hanche 2 Dr Faure

Ci-dessus radiographies de coxarthrose et PTH

 

Dr Pascal FAURE: Chirurgie du genou

CHIRURGIE DU GENOU

PATHOLOGIE DU SPORTIF

Pathologie traumatique : lésions méniscales traitées par ARTHROSCOPIE et lésions ligamentaires en particulier du ligament croisé antérieur traitées par LIGAMENTOPLASTIE SOUS ARTHROSCOPIE.

Genou 1 Dr Faure                                                       Genou 2 Dr Faure

Ci- dessus: Résection d’une languette méniscale postérieure                               Anse de seau du ménisque médial
 

Genou 4 Dr Faure                                                                      Genou 3 Dr Faure

Image 1: Ligamentoplastie antérieure sous arthroscopie type TLS : greffon court 4 brins avec un seul tendon de la patte d’oie : demi-tendineux ( ou droit interne = gracilis)

Image 2: Préparation du transplant

Ces interventions peuvent être réalisées en hospitalisation de courte durée ( 2 à 3 jours) ou en ambulatoire Anesthésie générale ou rachianesthésie+/- bloc antalgique ou infiltration locale analgésique. La rééducation est immédiate avec reprise d’appui immédiat protégé par cannes béquilles.

Arrêt de travail de 1 à 4 mois en fonction de l’activité et du type d’intervention. Reprise du sport: chirurgie méniscale: 1 à 3 mois. Ligamentoplastie: sport de pivot et pivot contact entre 6 et 8 mois

 

 
 
 

PATHOLOGIE DEGENERATIVE DU GENOU

La gonarthrose est traitée chirurgicalement après échec du traitement médical. Le traitement dépend de plusieurs facteurs : âge, poids, étendue des lésions.

L’OSTEOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION (OTV) : Chez les patients jeunes (< 65 ans), gonarthrose fémoro-tibiale médiale isolée sur genu varum (déformation du genou). Hospitalisation de courte durée  (2 à 3 jours). Rééducation immédiate. Appui partiel pendant 6 semaines.

OVT

LA PROTHESE UNICOMPARTIMENTALE (PUC) : gonarthrose fémoro-tibiale médiale ou latérale chez des sujets plus âgés  (> ou = 65 ans). Hospitalisation courte ( 2 à 3 jours bientôt en ambulatoire). Rééducation immédiate avec appui complet protégé par cannes.

PUC 2        PUC 3     PUC

LA PROTHESE TOTALE DE GENOU (PTG): Gonarthrose  tricompartimentale. Je la réalise à l’aide d’un ordinateur qui sert de GPS : CAO (chirurgie assistée par ordinateur) permettant de poser la prothèse avec plus de précision.

PTG             PTG 3                   PTG 2

L’anesthésie est générale ou loco-régionale (rachianesthésie). La rééducation est débutée en post-opératoire immédiat avec mobilisation du genou et reprise de la marche protégée par des cannes béquilles. La prise en charge de la douleur est optimale grâce au glaçage, à des infiltrations locales intra-articulaires peropératoires ou un bloc fémoral avec cathéter.

Le patient quitte l’établissement entre 3 et 5 jours post-opératoires. Nous nous engageons dans une démarche de récupération rapide avec l’objectif chez certains patients d’une hospitalisation ambulatoire.

Dr Pascal FAURE: Chirurgie du pied et de la cheville

PATHOLOGIES DE L’AVANT PIED

HALLUX VALGUS

Déviation du gros orteil vers l’extérieur.

Cette chirurgie est réalisée sous anesthésie locorégionale au cours d’une brève hospitalisation ou en ambulatoire. Les techniques de correction font appel à des ostéotomies (coupes osseuses) souvent réalisées par mini-abord ou en percutané (chirurgie mini-invasive).

Le patient quitte l’établissement avec un bandage et une chaussure post-opératoire permettant une reprise rapide de la marche en ménageant des phases de repos et de surélévation.

Hallux valgus 2               Hallux valgus 1             Pied avant chirurgie

pied après chirurgie 2        Pied après chirurgie mini-invasuve        pied apres chirurgie  Pied après chirurgie mini-invasive

METATARSALGIES

Douleurs de la plante du pied au niveau des têtes métatarsiennes (souvent brûlures) s’accompagnant de durillons et liées à des hyper-appuis. Elles peuvent être la conséquence d’un hallux valgus ou survenir seules sur un avant-pied rond. Elles sont traitées par des orthèses plantaires (semelles orthopédiques) et en cas d’échec par  la chirurgie (ostéotomies métatarsiennes souvent réalisées en percutané).

métatarsalgie                  métatarsalgie 2

DEFORMATION EN GRIFFE DES GROS ORTEILS

Souvent la conséquence d’un hallux valgus mais aussi dans le pied creux, les pathologies neurologiques.

Traitement : symptomatique médical (soins de pédicuries, orthèses plantaires) dans les formes réductibles, chirurgical en cas de résistance au traitement médical  ou dans les formes fixées invalidantes : chirurgie percutanée, arthodèses.

griffe des orteils

Hallux rigidus : arthrose du gros orteil

Traitement  conservateur  médical (orthèses plantaires, infiltrations) dans les formes débutantes. Arthrodèse ou chirurgie conservatrice mini-invasive voire percutanée dans les formes plus évoluées.

Névrome de Morton

Douleurs de l’avant-pied irradiant dans certains orteils (souvent 3 et 4) favorisées par le chaussage serré . Elles sont dues à la compression d’un nerf intermétatarsien. Le traitement : d’abord médical  (orthèses plantaires, infiltration), chirurgical en cas d’échec. La libération du nerf peut être réalisée par technique mini-invasive endoscopique.

PATHOLOGIES DE L’ARRIERE PIED

Déformations : pied plat, pied creux

Le premier traitement est souvent médical : orthèses plantaires

La chirurgie est indiquée en cas d’échec du traitement médical en particulier dans les déformations importantes invalidantes par les douleurs et les difficultés de chaussage.

Elle fait appel à des corrections des vices architecturaux par des ostéotomies (coupes osseuses) associées à des réparations des structures tendineuses et ligamentaires et des transferts ou allongements tendineux ou à des arthrodèses  (fusions osseuses) dans le pied plat de l’adulte. Chez  l’enfant il existe différents type de pieds plats souvent traités orthopédiquement mais relevant aussi parfois de la chirurgie.

La chirurgie du pied creux relève  le plus souvent de techniques d’ostéotomies de réaxation .

Les suites opératoires de ces chirurgies sont longues : immobilisation sans appui souvent 6 semaines puis botte de marche 1 mois avec de la rééducation.

Tendinopathies : Achille, tendons péroniers (fibulaires).

Traitement médical

Chirurgie pouvant être souvent réalisée par technique endoscopique ou mini-invasive. Formes particulières : tendinopathies distales sur syndrôme ou maladie d’Haglund  (saillie de la grosse tubérosité calcanéenne) pouvant après échec du traitement médical être traitées par calcanéoplastie endoscopique ou ostéotomie du calcanéum si le pied est creux.

PATHOLOGIES DE LA CHEVILLE

Instabilités chroniques résistant à la rééducation : ligamentoplasties

Conflits antérieurs ou postérieurs de cheville : infiltration puis débridement arthroscopique

LODA (lésions ostéochondrales du dôme astragalien) : infiltration avec viscosupplémentation puis débridement arthroscopique, rarement reconstruction par mosaïc plasty.

endoscopie arrière pied

Endoscopie de l’arrière pied pour maladie de Haglund  (calcanéoplastie)

Dr Cédric SABATIER

Dr Cédric SABATIER

Chirurgie orthopédique et traumatologique

Ancien assistant des hôpitaux de Caen

Ancien chef de clinique de la faculté de Caen

Conventionné secteur 2

Consultations : lundi et jeudi matin

Tel : O2 33 68 60 07

 

Dr Bernard ROPARTZ

Section vide. Éditez une page pour ajouter du contenu ici
0 826 555 005
1 avenue du Quesnoy
Avranches 50300 Saint Martin des Champs